Pour s'abonner à la newsletter Cliquez-ici !

Maternité du Blanc : mobilisé pour une solution d’accouchements en proximité

par 29 Mar 2019Annick GOMBERT, François BONNEAU, Indre, Près de chez vous

Vendredi 29 mars, François Bonneau a participé à une réunion de travail à St-Gaultier, dans l’Indre, avec Jean-Michel MOLS, Président du comité de défense des usagers du Site Hospitalier du Blanc, Claude MERIOT, président de la Communauté de Communes Brenne Val de Creuse, Laurent LAROCHE, Maire de Bélâbre, Robert DUMAS, Vice-président du Comité de Défense des Usagers du Site Hospitalier du Blanc, Annick GOMBERT, Conseillère régionale/Maire du Blanc et Jean-Paul CHANTEGUET, Président du Parc Naturel Régional de la Brenne.

“J’ai rappelé mon engagement aux côtés des habitants et des élus locaux et la mobilisation du Conseil régional pour que soit garantie une offre de service permettant des accouchements de proximité.

Entre le tout médicalisé et le déplacement à risque, une autre voie est possible. Pour cela, le maintien du plateau technique doit être assuré ; il est indispensable pour construire cette réponse adaptée aux besoins des futures mamans.

Dans ce sens, Jean Paul CHANTEGUET, soulignant la forte augmentation ces dernières années du nombre de femmes en âge de procréer éloignées à plus de 45 minutes d’un lieu d’accouchement, a évoqué la recherche de solutions qui pourraient être contenues dans un projet territorial pour le bassin de santé, initié et porté par le Parc naturel de la Brenne et co-construit avec l’agence régionale de santé. 
Il partirait d’un diagnostic Santé du territoire, d’une évaluation des besoins des habitants, permettant d’établir une nouvelle stratégie territoriale de Santé.

J’ai salué cette volonté de recherche de solutions sur le terrain, par les acteurs du territoire et leur choix d’être force de propositions collectives pour garantir le maintien d’une offre de soins complète qui permettent notamment d’accoucher en proximité. 
J’ai donné mon soutien à cette démarche positive tournée vers l’avenir et j’ai indiqué la disponibilité de la Région pour participer au financement de cette étude.” 

François Bonneau