Pour s'abonner à la newsletter Cliquez-ici !

Réflexion sur le syndicalisme : tribune de Marc Gricourt

19 Nov 2018

Réflexion sur le syndicalisme, sa place, son rôle dans notre société, dans nos entreprises privées et le secteur public

A l’occasion de réunions du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), du CIAS (Centre intercommunal d’Action Sociale) et du Comité Technique de la ville de Blois et de son agglomération, j’ai tenu à remercier les agents membres de ces instances en tant que représentants du personnel. C‘était les dernières réunions de ces comités avant les prochaines élections syndicales qui auront lieu le 6 décembre.

Au cours de ces échanges, j’ai souhaité évoqué le débat que nous avons eu lors de la dernière Commission Permanente du Conseil Régional suite au vote négatif des groupes d’opposition (UDC et RN) sur une subvention récurrente aux instances syndicales départementales pour leurs frais de déplacements (170 000€ sur un budget global de la Région de plus d’1 milliard en fonctionnement !). Au delà de cette subvention, ce fut un argumentaire anti-syndical de la part des chefs de file de la Droite et du Centre s’interrogeant sur la légitimité et la représentativité des élus syndicaux dans notre pays avec 8% de salariés syndiqués.(voir l’article de la Nouvelle République)

Contre cela, nous nous devons de rappeler l’importance des corps intermédiaires dans notre République et dans toute démocratie. Bien sûr, nous pouvons en effet tous regretter le faible taux de syndicalisation, mais il ne faut pas le confondre avec le taux de participation aux élections professionnelles qui heureusement mobilisent une majorité de salariés, moins malheureusement dans le privé que dans le secteur public.

Que dire de la légitimité ? On pourrait faire un parallèle identique pour nous, élus politiques nationaux et locaux, au regard du faible nombre d’adhérents dans nos différentes formations politiques par rapport à la population du pays et malgré tout, la légitimité que nous donne le suffrage universel en dépit des taux de participation parfois très faibles comme lors de la législative partielle de ce week-end dans l’Essonne (18% de participation !).

On mesure bien, au travers de ces débats le clivage persistant entre la droite, la droite extrême et la gauche sur ce sujet. Même si j’ai pu remarquer le mal être de deux élues de ce groupe face au radicalisme de leurs collègues… Eh oui, nous assumons et défendons la représentation syndicale, utile, indispensable, comme l’a rappelé lors de cette commission permanente François Bonneau et comme je l’ai redit au nom de Christophe Degruelle et de moi-même.

Agents de la fonction publique, mobilisez-vous et allez voter nombreuses et nombreux le 6 décembre pour désigner vos représentants du personnel.

Marc Gricourt

Vice-Président du Conseil régional & Maire de Blois