Pour s'abonner à la newsletter Cliquez-ici !

Santé

Bien que la santé ne soit pas une compétence régionale obligatoire, la Région Centre-Val de Loire, pleinement consciente de ses responsabilités pour garantir ce droit fondamental, est fortement engagée sur cette question. Chaque année ce sont 20 millions d’euros que consacre la Région pour la construction de Maisons de Santé Pluridisciplinaire sur l’ensemble du territoire régional et 35 millions d’euros pour le développement des formations sanitaires et sociales.

Deux plans ont été votés par l’Assemblée régionale : « Urgence santé » en 2012 et « Ambitions santé 2020 » en 2014. En 2017, 35 mesures pour garantir l’accès aux soins de tous en Centre-Val de Loire ont été adoptées.

La Région Centre-Val de Loire, par ses compétences, se mobilise largement sur la santé :

  • former les professionnels de santé de demain et leur fournir les conditions de leur réussite ;
  • favoriser un maillage de l’ensemble du territoire ;
  • mener des politiques de régulation des inégalités sociales et territoriales pour un accès aux soins pour tous ;
  • financer des projets de MSP pour lutter contre la désertification médicale et contre l’isolement des professionnels de santé ;
  • financer l’aménagement numérique du territoire (THD) qui permettra d’optimiser les pratiques de télémédecine et de télé-enseignement.
IFSI et IFAS

Les métiers d’aides-soignants et d’infirmiers sont des secteurs en tension dans notre région et les besoins devraient s’accroitre les années à venir. C’est pourquoi le conseil régional Centre-Val de Loire aide et favorise la création de centres de formation afin d’anticiper les besoins de la population.

Aujourd’hui, la Région Centre-Val de Loire compte 13 Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et 20 Institut de Formation d’Aide-Soignant (IFAS) répartis sur les six départements.

Plan Ambition Santé 2020

Afin de lutter contre les déserts médicaux, la Région poursuit la mise en œuvre du Plan Ambition Santé 2020 avec le financement de nouvelles structures (MSP et autres), la poursuite du financement d’actions de formations sanitaires et sociales, et le soutien à l’accueil d’internes généralistes ou spécialistes.

Chiffres clés :        

67 Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) soutenues
2,7 M€ de crédits régionaux engagés
800 places de formations supplémentaires dans le secteur paramédical